SELECTION FRANCE GENDARMERIE : site officiel du club de foot de CHERBOURG - footeo

Championnat de France Militaire 2012

Le CFM 2012 s'est déroulé à ORANGE, organisé par la BA 115.

La logistique était au rendez-vous. Fabien, qui gérait les logements, avait gâté toutes les délégations.

Le service des sports avait trouvé pour l'occasion de beaux stades à la hauteur de la compétition.

Un seul bémol, le temps... Dans la vallée du Rhône, il y a du vent, l'ennemi par excellence du footballeur.

Cette année, la Marine a fait faux bon à la compétition ( pour des raisons opérationnelles).

De ce fait, il fallut se ré-articuler pour disputer les rencontres.

Le CNSD, gérant de la compétition, a décidé de faire exécuter en matchs aller-retour de 2x25 mn ce challenge.

Et ce fut l'Armée de Terre et la Gendarmerie qui ont ouvert le bal le Mardi 22 mai.

Rencontre âpre, rugueuse, physique... un match d'hommes; à laquelle la Gendarmerie a répondu pour s'imposer 1 à 0. (Sentiment personnel : malgré 4 absents de marque les Terriens m'ont impressionné par leur jeu et la tactique déployée...à suivre)

Après 25 mn de récupe, c'est à l'Armée de l'Air d'affronter la Gendarmerie. Il n'y a rien à dire de ce match qui n'en était pas un, tellement le spectacle était calamiteux...

La victoire reviendra à l'Armée de l'Air : 1 à 0...

En clôture de journée, l'Armée de Terre rencontre l'Armée de l'Air.

Usée contre la gendarmerie, l'Air n'a pas tenue contre les Terriens qui s'imposent 3-1 avec toujours la même envie de bien faire et le respect strict des consignes de leur coach.

Bravo pour cette démonstration... dont ont pu s'imprégner, je l'espère, les gendarmes du haut de la tribune.

Le mercredi : récupération pour tous, avec promenade en Avignon pour les pendors, visite de la Cité des Papes et et de ses jardins ; les autres armées avaient rendez-vous dans le Gigondas.

Le jeudi, une grosse journée nous attend : l'Armée de Terre va-t-elle confirmer ? L'Armée de l'Air va-t-elle se racheter d'un mauvais match gagnant et d'une lourde défaite ? La Gendarmerie va-t-elle retrouver son rang et son football ...? Nous ne demandons qu'à voir.

La première rencontre est primordiale pour la Gendarmerie qui rencontre l'Air.

Chez les Gendarmes, la remise en question est dans chaque regard ; on peut voir la prise de conscience et l'envie de bien bien faire.

En OFF, nous avons appris que le Kiné Benoit Marchand de la Gendarmerie , n'a pas eu beaucoup de travail, les blessures étant morales.

Les militaires de l'Air, à domicile, doivent se racheter auprès du coach et une grande détermination apparait dans le groupe.

Dès l'entrée des deux équipes, on sent la tension; les gendarmes se sont adaptés;

sans réel " 10 " sur le terrain, ils jouent avec deux "8" et un "6" en 4.3.3.

Le positionnement de l'Air est inchangé en 4.4.2.

Il n'y a pas de round d'observation, les gendarmes par la supériorité du milieu, gagnent tous les second ballons ; de plus, enfin organisés, ils aèrent le jeu et s'octroient de nombreuses occasions.

L'Air, par attaques rapides, manque par 2 fois d'ouvrir le score. Sans la présence de Kévin DUQUESNE, les gendarmes ne seraient pas arrivés à la mi-temps sans prendre de but.

En seconde période, les gendarmes, obligés de gagner se font plus pressants. C'est une avalanche d'occasion qui s'abat sur le but adverse.

Un pied, une cuisse, les reflexes d'un excellent gardien feront l'affaire jusqu'à la 15ème minute, où d'un corner venu de la droite, la tactique, certainement travaillée, du déplacement des attaquants et de certains grands gabarits, a mis la panique dans la "défense Aérienne"...(sic) et c'est le plus petit de tous, Kevin DUMONTANT qui propulse, par une tête décroisée, le ballon dans la lucarne de l'Air.

Comme on l'a souvent entendu chez les Orangeois dans le théâtre antique :" ALEA JACTA EST".

Le sort en est donc jeté et rien n'y fera, les gendarmes maitriseront leur sujet jusqu'à la fin du match.

Quelle métamorphose ! En deux jours, les coachs TOUTAIN et LECONTE ont tranformé leur équipe. FORMIDABLE !!!

S'en suit après une période de récupération, l'opposition entre Terre et Air.

Une dernière chance pour l'Air de faire montre de ses qualités...

C'est une rencontre très disputée à laquelle nous assistons.

L'armée de l'Air a laissé trop de force dans la bataille contre la Gendarmerie et en fin de match, elle ne peut résister aux assauts des Terriens qui gagnent l'opposition.

Que de spectacle pour les obsdervateurs, la dernière rencontre est une finale...

Le gagnant du match sera le nouveau champion de France militaire.

Une patrouille de 4 Mirages 2000 donnent le coup d'envoi devant le Commandant de Base le Colonel CHARPENTIER présent depuis le début de l'après midi.

La Gendarmerie a un avantage sérieux, elle a eu un match complet de récupération alors que l'Armée de Terre n'a demandé que 15 mn...

Les gendarmes, toujours avec leurs deux 8 et un seul 6 en 4.3.3.; les coachs veulent profiter certainement de leur avantage physique et imposer du rythme à leurs adversaires en 4.4.2


Un match sérieux et de très bon niveau a été dispensé par les deux parties. Une meilleure maîtrise technique et tactique des gendarmes font la différence.

En seconde période, patiemment, les gendarmes ont assiégé les 25 m adverse; jusqu'à la 15 ème et la 20 ème mn de cette seconde mi-temps. C'est d'abord SAP qui ouvre la marque, suivi peu après par LEMARLE.

A la fin de la rencontre, très digne, une haie d'honneur est effectuée par les perdants pour rendre hommage aux vainqueurs.

Et c'est toujours dans cette cité Romaine qu'il aurait été entendu :" Veni, Vidi, Vici " d'un certain J.C. et repris par un coach heureux qui dans la douleur a gagné pour la 4 ème année consécutive le titre de Champion de France Militaire.

Il est à rappeler que son mentor Ivanus BEGIACUS Imperator* (allez voir sur google, ignare) a transmis le flambeau à Héraldus TOUTINUS  son Legatus (idem)

et qui de ce fait avait un peu la cervoise même s'il aime à dire que la seule cervoise qu'il connait est au thermopole ( toujours de la culture...).

Pour finir cette belle journée ensoleillée, la remise des récompenses à la BA 115 a été égale à l'ensemble de l'organisation, sans faille.

Je terminerai cet écrit peut être un peu long par une dernière citation qui est maintenant au plus justement placée et dont vous allez pouvoir apprécier tout son sens...

« VERBA VOLANT, SCRIPTA MANENT » Les paroles s'envolent, les écrits restent.

Il est important de rapporter par écrit les moments forts de la vie, c'est tout ce qui reste lorsqu'il n'y a plus personne pour le raconter ....

HRD

 



Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Entraîneur
  • 2 Joueurs
  • 7 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU